Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/06/2007

Le poids des mots, insupportable pour Arnaud.

Cette semaine, un adolescent de 12 ans se donne la mort dans sa chambre. Il était surdoué. Il ne supportait plus de vivre, tellement son entourage lui avait pourri l'existence.

Je ne pouvais pas passer à côté de ce fait divers qui a suscité tant d'émoi, plus dans la presse télé que écrite d'ailleurs. Il semble tellement bien illustrer ce que j'avais raconté dans mon premier post et qui résume un peu ce que tous les surdoués endurent. Si ce n'est que le pauvre Arnaud, lui, savait qu'il en était un.

Après avoir découvert mon incroyable QI, je me suis pris à regretter de ne pas l'avoir su plus tôt : toutes les choses que j'aurais pu accomplir si j'avais su que j'avais le potentiel de le faire !

Et puis après coup, je me suis dit que c'était peut-être mieux ainsi. Si j'avais été diagnostiqué durant l'enfance, je pense bien que ma vie aurait été un enfer. Je veux dire encore plus infernale que ce qu'elle n'était déjà. Je n'aurais plus eu aucune excuse pour justifier mes échecs, mes parents auraient mis toutes leurs attentes en moi, avec toute la pression que ca implique. La peur de décevoir m'aurait fait serrer les fesses à chaque instant, de peur de faire le pas de travers inacceptable de la part d'une personne dotée d'une telle intelligence. Résultat, j'aurais sans doute été moins loin que je ne suis maintenant. J'aurais sans doute pris les devants d'Arnaud en le précédant de quelques années sur la longue liste des adolescents surdoués en mal de vivre.

La Mort, on y pense bien plus que les autres durant notre enfance et adolescence. Je dois même avouer que c'est une des plus vieilles obsessions que je me souvienne avoir eu. D'autres surdoués partagent la même expérience de la mort. Beaucoup ont eu des tendances suicidaires et certains les entretiennent encore par des actes quotidiens d'autodestruction : il y a beaucoup d'anorexiques et d'hyper boulimiques, de fumeurs, de chauffards et quelques drogués parmi les surdoués.

Hypersensibles dans leur majorité, la vie mal vécue est une source ininterrompue de souffrances pour certains surdoués, surtout durant l'adolescence. Quand je dis hypersensible, je pèse mes mots. Chaque pique, chaque coup, chaque source de frustration est en général ressentie dix à vingt fois plus fort par un HQI. Leurs réactions sont dès lors proportionnelles en conséquence. C'est pourquoi il est difficile pour une personne normale et équilibrée de partager la vie d'un surdoué, surtout s'il s'ignore, car il ne sait alors pas pourquoi il est le seul à ressentir les choses comme ça.

Arnaud était hypersensible et personne ne le savait. Pourtant, les psy qui se sont penchés sur la question le savent. Mais la communication ne se fait pas. Le cas de Arnaud n'est pas unique, il touche 2% de la population, ça fait quand même du monde! Ces enfants ont besoin d'un environnement approprié pour s'épanouir, se borner à les intégrer dans le circuit normal peut leur être fatal. Faire sauter une classe à un enfant pour le simple fait qu'il apprend plus vite est encore la pire de toutes les solutions. Dieu merci, j'y ai échappé.

Le ministre Hazette avait lancé un plan pour la prise en charge des enfants surdoués. Il n'a jamais pu le finaliser et quand la Socialiste Arena a repris son portefeuille, elle s'est empressée de jeter ce projet aux orties, au nom de la sacrosainte égalité des personnes. C'est certainement la première responsable du décès d'Arnaud. Mais elle ne sera sans doute jamais inquiétée. Avec des solutions réellement adaptées mises en place par des professionnels, comme le prévoyait le plan Hazette, Arnaud ne serait probablement pas mort à l'heure qu'il est.

Voilà notamment pourquoi je ne voterais pas socialiste. Il y a bien d'autres raisons mais ce serait trop long à expliquer ;-)

D'après ce que j'ai entendu, les garçons surdoués sont nettement plus sujets au suicide que les filles, alors que les HQI ne sont pas plus nombreux parmi un sexe ou l'autre. Les filles en revanche souffriront plus facilement d'anorexie, sorte de suicide à petit feu. J'ai échappé à tout ça non sans en être passé loin. Puisse ces temps d'ignorance et de peur un jour être définitivement révolus.

Arnaud, prends soin de toi et remets le bonjour à Albert Einstein de ma part. Et puis fais de la place pour les autres. Tant que nos décideurs ne feront rien pour les HQI, tu ne seras pas le dernier...

HQI138

18:51 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : surdoué, Arnaud, suicide, HQI, mort

Commentaires

Je suis retourné voir votre premier post qui nous aide à entrer dans la réalité quittée par Arnaud. Merci. C'est sans doute celui qui a expérimenté dans son existence ce dont il parle qui peut le mieux faire partager ce qui se passe réellement.
C'est vrai que Mme Arena paraissait bien pitoyable ce soir au JT en parlant des parents et des professeurs qui n'avaient pas fait la démarche de recourir au cinq "Centres de référence" qui d'après elle, sont la solution.

Je pense par ailleurs comme vous qu'il faut s'interroger sur l'utilité pour la vie de généraliser toutes sortes de tests dont les résultats risquent d'enfermer nos destins dans des modèles sans autre issue que celle prévue par ceux qui disent savoir.
Parce que nous faisons tous les jours l'expérience que nous somme bien autre chose que notre QI.

Écrit par : marievalerie | 07/06/2007

ah oui Arena et son programme scolaire ! Rien compris, la ministre !

J'ai fait l'école à la maion avec mon fils pendant un an !
Ce fut merveilleux, cela l'a aidé à être mieux dans sa peau.

Écrit par : longuesjambes | 15/06/2007

Les commentaires sont fermés.